Un Tassilunois crée une application pour connaître l'empreinte écologique des produits achetés

Jeune trentenaire, Jean-Guillaume Herbreteau, a créé « Tizy » permettant de connaître l’empreinte écologique des produits que l’on achète. Lancée avec deux associés, l’application est opérationnelle sous Android depuis fin décembre.



Comme de nombreux jeunes hommes de sa génération, Jean-Guillaume fait attention à ce qu’il mange, et aux étiquettes de ce qu’il achète. Alors qu’il se concocte une salade, composée, entre autres, de légumes en bocaux, il se rend compte qu’avant d’arriver dans son assiette sa salade a parcouru l’équivalent d’un tour de la terre, il bondit. C’est une première prise de conscience pour le jeune homme : « Certes on arrive à savoir ce qui est sain pour la santé, mais à quel prix ? » Jean-Guillaume Herbreteau, pense alors qu’avoir plus d’informations sur le trajet des aliments, sur leur impact carbone et sur la composition de leur emballage serait un plus.

Formé à l’université Paris-Dauphine, Jean-Guillaume a été auditeur et cadre financier. Pour lui, « la finance est une porte d’entrée pour tous les services de l’entreprise et permet d’avoir une vision globale, tout à fait compatible avec l’envie d’entreprendre. » Avant de se lancer dans l’aventure Tizy, ce travailleur acharné se forme pendant trois mois au développement web, d’avril à juin dernier : « Apprendre à coder était indispensable. » En se formant, il rencontre ses deux futurs acolytes. Ensemble ils créent l’application Tizy.

Progresser ensemble

« Beaucoup d’indicateurs montrent que la responsabilité écologique est de plus en plus importante, connaître l’empreinte que laisse un produit sur la planète est une bonne manière de valoriser le comportement du consommateur », soutient Jean-Guillaume Herbreteau. L’application Tizy permet de scanner le code-barres du produit et de connaître un tas de renseignements, comme le nombre de kilomètres, une carte de son trajet, son bilan carbone et les éléments du packaging (matériaux et gestion des déchets), avec une note globale. Le but explique le jeune homme, « n’est pas de culpabiliser qui que ce soit, mais plutôt de progresser ensemble, consommateurs, industriels et restaurateurs. » C’est d’ailleurs, entre autres, sur ces derniers que portent des espoirs de gains, « en communiquant sur l’origine de leur cuisine on facilite la transparence. »

Déjà 350 téléchargements

Jean-Guillaume reconnaît la complexité de son projet, notamment pour récupérer les données, mais y croit à fond. Déjà 350 personnes ont téléchargé Tizy sur Android et l’application sera disponible sur IOS courant 2020. L’objectif cette année est également de lever des fonds et d’embaucher. « Sur ce sujet de l’alimentation qui est souvent assez grave et anxiogène, je souhaite véhiculer des valeurs de positivité, de transparence et d’humilité » conclut-il.

Pour toute question : tizy-repond-a-tout@tizy.app

"Oeuvrons pour une Société qui vit, travaille et consomme dans le respect de la nature."



Tizy S.A.S.

Lyon

FRANCE

tizy-repond-a-tout@tizy.app